COMITÉ de COORDINATION

Hélène Anctil, Guy Bédard, Grégoire Bissonnette, Jean-Marc Blondeau, Claude Cantin,  Michel Laberge,  Annine Parent, Jacques Racine.  Gregoire.bissonnette@videotron.ca      418 - 871 - 3142
Lire la lettre Lire la lettre
                            Prenez note que le Père Timothy Radcliffe, ancien supérieur général des Pères Dominicains, est attendu au Montmartre en février 2019. D’autres informations suivront. Pédophilie dans l’Église Catholique Depuis quelques années, on entend parler de pédophilie chez un certain nombre de prêtres de l’Église Catholique dans plusieurs pays du monde. Le Pape François vient de convoquer les Présidents des Conférences épiscopales de tous les pays de la planète à une rencontre à Rome en février 2019. Il veut discuter avec eux de ce problème qui afflige tous les chrétiens du monde entier. Le Parvis de Québec, en prévision de cette rencontre, a voulu envoyer un message clair au Président des Évêques Canadiens qui se rendra à Rome. Ce scandale de la pédophilie , qui nous affecte tous et qui ralentit la propagation du message du Christ, mérite que nous cherchions à convaincre nos évêques qu’il leur faut prendre des mesures nouvelles et dynamiques, et surtout convaincre les autorités de Rome de remettre en question certaines disciplines imposées aux prêtres en d’autres temps et qui n’ont pas nécessairement leur place en ce siècle qui est le nôtre.                                                        Lettre du Parvis de Québec aux évêques du Québec                                                                                        « Laissez venir à moi les petits enfants, ne les empêchez pas, car le royaume des                                                                                                                                         cieux est pour ceux qui leur ressemblent » (Mathieu 19,14) Québec, le 12 janvier 2019 Mgr Lionel Gendron, président Conférence catholique des évêques du Canada Ottawa Objet : Rencontre des présidents des Conférences épiscopales du monde à Rome, en février 2019.     Le Parvis de Québec entend la déception et la souffrance du peuple québécois devant ce mal répandu dans l’Église qui a pour nom, la pédophilie. On voit monter la peine et la colère des croyants qui se sentent floués et brisés par cet état désastreux de l’Église, d’une Église qu’ils aiment par ailleurs. Le Parvis de Québec ne peut rester silencieux devant pareil désastre et vous adresse cette lettre pour vous appuyer dans les décisions importantes et courageuses que vous aurez à prendre lors de cette rencontre à Rome de février 2019. On n’a plus le droit d’hésiter, on n’a plus le temps d’attendre quand tout se désagrège par cette présence empoisonnée des prêtres et religieux pédophiles dans notre univers ecclésial basé sur la confiance mutuelle.